Bulle de Talent – Maxime Périer, directeur de salle et sommelier (Café du Peintre, Lyon)

Fils du chef Christian Têtedoie, Maxime Périer n’a pas suivi le chemin étoilé qui lui était tracé. Aux hautes sphères de la gastronomie, le jeune homme a préféré les bouchons lyonnais et son rôle d’”aubergiste”. Un diplôme de commerce en poche, il quitte la France pour rejoindre les établissements du groupe Bocuse à Orlando. Il en reviendra en 2011 pour s’installer dans le 6ème arrondissement de la capitale Cité des gones. Associé à sa mère – qui exerce en cuisine -, il est depuis ce jour aux commandes de la salle et de la sommellerie du Café du peintre. Ses mentors ? De grands noms de la gastronomie lyonnaise qu’il a côtoyé : Pierre-Alain Hébrard, Guy Jandard, Olivier Paget ou encore le Meilleur Ouvrier de France Sommelier John Euvrard. Dans sa cave – l’une des mieux fournies de tous les bouchons lyonnais avec près de 500 références -, le trentenaire s’est donc tourné vers des vins locaux et traditionnels, loin des extravagances et des bouteilles étrangères devenues monnaies courantes.

En 2018, le guide Gault & Millau le nomme Jeune directeur de salle de l’année, le propulsant par la même occasion dans la cour des grands. Le feu des projecteurs ? Trop peu pour lui. Le jeune homme partagera sa récompense avec ses employés “J’ai reçu la distinction comme quelque chose qui allait faire du bien à mon entreprise et à mon équipe”, nous avoue-t-il, assurant par la même occasion que l’individualisme des concours ne l’intéresse pas. Qui a dit qu’il fallait un col tricolore pour devenir un grand sommelier ?

La tête pleine de projets tournés vers la sommellerie, Maxime Périer n’en reste pas moins attaché à son restaurant, ne jurant que par la dimension familiale des lieux. Une chose est sûre, sa passion débordante pour la sommellerie ne le fera donc pas quitter la salle du Café du Peintre pour autant.

________

LienSite du Café du Peintre

________

Auteur → Léandre Mage / © Maxime Périer